En cette période de confinement, vos enfant passent plus (trop ?) de temps à jouer sur les écrans.

Pourtant l’OMS, qui avait par ailleurs classé l’addiction aux jeux vidéo comme une maladie mentale, soutien l’initiative des grands fabricants de jeux vidéo #PlayApartTogether (jouons séparément ensemble) :

Les jeux vidéo sont en effet une activité privilégiée par les jeunes qui doivent rester à la maison toute la journée. En plus de passer le temps, on ne dois pas oublier que cette activité apporte une forme de divertissement qui correspond à notre époque, et qu’elle est pour la plupart du temps l’occasion de retrouver ses amis (virtuellement).

Il reste bien sur important de cadrer cette activité, ensemble, afin qu’ils puissent retrouver leurs amis à la même heure, mais qu’il reste du temps pour d’autres activités.

A vous, parent:
Intéressez vous aux jeux de vos enfant, quitte à participer en faisant une ou deux partie avec lui.
Jouons ensemble, en famille, au lieu de diaboliser une activité qui peut être salutaire en cette période.

En référence je vous propose cet interview d’Olivier Duris, psychologue spécialisé dans le rapport aux écrans des enfants et des adolescents.