Daphne Bavelier, professeur en neuroscience à l’université de Genève étudie l’influence des jeux vidéo d’action sur le cerveau des non-joueurs. Les conclusions sont étonnantes et vous permettrons de négocier plus facilement une PS4 pour noël…

 

L’une des études que mène Daphne Bavelier prouve en effet que les non-joueurs qui se mettent aux jeux vidéos d’action (CoD, Battlefield, CS Go…) améliorent sensiblement leur perception des différentes nuances de gris (rien à voir avec les bouquins ou les films…), ainsi que la détection des nouvelles informations. Il apparaît aussi que ceux-ci appréhendent mieux la gestion de plusieurs tâches simultanées et qu’ils améliorent leur acuité visuelle.

 

La vidéo, en VO pour les anglophones:

 

CoD WW2 – Acheter sur GamesPlanet