Bonjour,

je vais tenter de résumer les informations glanées ici et là afin d’avoir une vue la plus précise possible sur ce titre. Il est fort probable que celui-ci soit édité avec les prochaines annonces.

Depuis l’annonce officielle, on peut donc confirmer que l’action se déroulera durant la première guerre mondiale, ce qui n’est pas une première mais qui a le mérite d’être assez rare pour être souligné.

Cartes et lieux

Amiens : un combat destructeur dans une ville majestueuse. Combattez dans les rues et sur les places d’Amiens, en France, au cours de l’offensive allemande du printemps. Une bataille dans des ruelles en ruine, près d’un tribunal, autour de ponts et de voies ferrées, où les Britanniques et les Allemands sont prêts à tout pour contrôler les entrailles de la ville.

Wikipedia

La Balafre de Saint-Quentin : une attaque massive sur les champs de bataille défigurés du nord de la France. Sous les ordres du Kaiser, l’armée allemande jette toutes ses forces pour tenter de passer les lignes britanniques. Préparez-vous à vivre des assauts cataclysmiques dans les tranchées de la Balafre de Saint-Quentin. Soyez le premier à franchir les lignes fortifiées pour vous ruer sur le charmant petit village de Travecy, jusque-là épargné par la guerre.

Wikipedia

Monte Grappa : prenez part à l’une des dernières batailles sur les sommets des rois, dans les Alpes vénitiennes. Au milieu des nuages, même les plus endurcis des soldats luttent pour garder le contrôle de leurs forteresses. Mettez à profit les énormes canons à disposition pour enrayer les avancées ennemies le long des flancs de la montagne. Dans cet impitoyable combat des hauteurs, c’est l’Autriche-Hongrie qui domine, mais l’armée italienne est prête à tout pour reprendre ce qui lui appartient.

Aux frontières de l’Empire : la côte adriatique est le théâtre d’une lutte de territoire acharnée. Un rivage accidenté, mais fortifié se transforme en champ de bataille pour un empire assiégé. Cet ancien village côtier méditerranéen doit dire adieu à sa splendeur d’antan face à une guerre désormais mécanique, où les vagues et les dreadnoughts pilonnent ce qu’il reste de l’Italie dans cette Grande Guerre.

Modes de jeux

Conquête : le mode de jeu classique de Battlefield où les adversaires doivent capturer des points sur la carte.
Domination : cartes plus petite et gameplay axé sur le combat d’infanterie.
Opérations : série de cartes inter-connectées dont les paramètres changent en fonction des résultats à chaque manche. Ce mode est une nouveauté et pourrait ressembler à une petite “campagne”

Classes jouables

Classe Assaut : Cette classe équipée d’explosifs, et d’autres gadgets anti-véhicules, parfait pour éliminer ce qui roule, vole ou rampe ! Ou bien, tout ce qui est bipède, tout dépend si vous utilisez la classe Assaut pour le combat rapproché.ww2_us_soldier_picmain[1]

Classe Soutien : équipée de sacs de munitions à l’infini et de “sulfateuses”, cette classe est équipée d’items destinés au ravitaillement et d’objets servant à renforcer et à protéger des positions.

mitrailleuse Hotchkiss 14
mitrailleuse Hotchkiss 14

Classe Médic est faite pour vous. Comme dans n’importe quel Battlefield, vos alliés tombent au combat ou reviennent vers vous le visage en sang en criant « j’ai b’soin d’un médecin p*tin ! ». Se battre et protéger ses coéquipiers, c’est tout un art. Mais chose surprenante, les Médics sont aussi capable de réparer des véhicules… Mais ils restent avant tout des soldats équipés d’armes à moyenne portée, afin d’éliminer ses adversaires. Pourquoi soigner si il n’y a plus d’ennemis pour tuer vos camarades ?medic

Classe Éclaireur qu’il vous faut ! Le nom est assez explicite, vous éclairez (non on rigole), vous partez en reconnaissance afin de couvrir vos alliés. Éliminez vos ennemis de loin grâce à tout un arsenal de longue-portée, évitez toutefois de camper ! Les scouts peuvent utiliser des gadgets pour permettre la réapparition de leurs équipiers, ainsi que de détecter et surveiller des zones bien spécifiques.Sniper2[1]

Classe Pilote / Tankiste vous correspondra à merveille ! Prenez place dans les véhicules de Battlefield 1, avec ce nouveau rôle assez spécial puisque s’agit du seul vous permettant de contrôler des véhicules. Contrairement aux précédents Battlefield où n’importe qui pouvait les utiliser. Ces véhicules sont vos armes principales, c’est votre objectif de les rentabiliser. Avec ça, fini les Assauts ou les Recon qui utilisent les avions pour se crasher dans d’autres ou pour se parachuter à l’autre bout de la map… Qu’ils étaient ch*ant ceux-là !British_Mark_IV_Tadpole_tank[1]

Armes

Les gadgets seront très important, et ne concerneront pas que l’artillerie ou les véhicules d’après l’interview de Julian SCHIMEK.

« Les gadgets peuvent sembler différents, mais vous ne serez pas dépaysés. La Première Guerre Mondiale a eu son lot d’innovations qui ne concernaient pas uniquement les balles anti-blindage ou des tanks, il y a eu toute sorte d’améliorations dans le domaine médical ainsi que dans la reconnaissance qui ont révolutionné tout un siècle de guerre ».

 

L’interview nous apprend également que les armes pourront être modifiées, de l’optique jusqu’au skin.

 

« La plupart des armes vous permettront d’ajouter des baïonnettes, vous pourrez aussi changer les optiques de vos armes. Nous proposerons aussi de superbes skins, mais nous en parlerons dans les prochains mois »

Enfin, les armes de mêlée et le combat au corps-à-corps seront très mis en avant.

« S’approcher de son ennemi était beaucoup plus commun dans la Première Guerre Mondiale que dans les autres guerres du 20ème siècle. Nous avons créé un certain nombre d’armes de mêlée bien distinctes vous permettant d’en tirer un avantage, chacune d’entre elles a une vitesse d’attaque et des dégâts qui lui sont propres ».

Les protagonistes jouables

L’armée française est présente dans la campagne solo mais pas en multijoueur.

DICE a modélisé l’armée américaine mais pas l’armée Française (ni même l’armée Russe) qui sont les deux nations ayants subi le plus de pertes lors du conflit.

Depuis ces propos, la fronde a commencé à se faire sentir sur les réseaux sociaux et internet. La communauté française et russe a même lancé une pétition sur Change.org pour exprimer sa « frustration ».