Après avoir connu un joli succès avec son premier titre, ce petit studio de Lannion (22) a cru voir sa licence disparaître. C’était sans compter sur le géant Square Enix qui à choisi de diffuser son nouveau titre, et par la même occasion de distribuer la suite de “Fear effect”.

« Fear effect » a bien marché au début des années 2000. Ce jeu met en scène Hana, le premier personnage féminin de jeux vidéo. Elle s’entoure de mercenaires pour accomplir des missions. Dans l’épisode 1, elle doit sauver la fille d’un dirigeant de la mafia chinoise. L’histoire n’a pas dépassé le 2e épisode, le studio Kronos avait fait faillite avant le 3e »

Benjamin Anseaume,  fondateur de Sushee

Depuis jeudi, « Goetia » peut donc être téléchargé (15 €) sur les plateformes Square-Enix et Steam.

« Goetia » est un jeu d’énigmes se déroulant dans un manoir anglais. L’ambiance est sombre et l’objectif est de découvrir des secrets de famille.

ss_1f43a86bd24c58caf0039fe558786604591ca02a.600x338[1]

« Les premiers retours de « Goetia » sont souvent positifs. L’histoire plaît par son côté mature. Certains nous disent que c’est plus proche d’un livre que d’un jeu »

Ce jeu apporte à Sushee la reconnaissance de la Major qui mise dessus en assurant le marketing et la diffusion.

Après cette sortie de « Goetia », Sushee va peut-être connaître un formidable coup d’accélérateur. Square Enix a annoncé la semaine dernière lors d’un grand salon à Londres, qu’il confiait au studio lannionnais le projet de relancer le jeu « Fear Effect ».

Une campagne de crowdfunding est lancée sur KickStarter avec un objectif de 100 000€. La première moitié est déjà récoltée. On peut donc s’attendre à une sortie du titre d’ici le printemps 2017.

Si vous souhaitez soutenir ce beau projet et obtenir une version du jeu, ça se passe ici : kickstarter fear effect sedna

source : ouest france